Bachar al-Assad, en lettres de sang
Auteurs   Quéméner, Jean-Marie (Auteur)
Editeur   Plon
Année Edition   2017
Collation   180 p
Format   21 cm
ISBN   978-2-259-25323-9
Prix   16,90 eur
Langue Edition   français
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
bibliotheque 1422220013353 956 QUEAdulteSorti jusqu'au 02/01/2018
Résumé : La couv. porte en plus: "le vrai rôle de sa femme ses liens secrets avec la France"
Un regard critique sur le parcours du Président syrien, d'abord formé à Londres, accédant au pouvoir en 2000, régnant désormais sur un pays ravagé par la guerre civile et ne lésinant sur aucun moyen pour conduire une politique despotique et meurtrière. ©Electre 2017


Résumé :


La première biographie de Bachar al-Assad. Un portrait inédit et sans complaisance du maître et bourreau de la Syrie. Qui est-il vraiment ? Qui sont ses alliés ? Quel rôle jouent sa femme et sa mère, discrètes et pourtant si influentes ? Un livre qui lève le voile sur l'énigme Bachar al-Assad.

Discret, timide, associable, démarche d'échassier, épaules tombantes et ce cheveu sur la langue qui, la cinquantaine à peine franchie, le ferait presque passer pour un adolescent...

Bachar a-Assad se voyait ophtalmologiste à Londres, s'imaginait pouvoir se faire la belle et ne pas se soumettre à l'héritage du père, Hafez, le premier de la dynastie régnante. Le destin l'a rattrapé. Et le " lion " - traduction française de son patronyme - devint hyène. L'ophtalmo timide a achevé sa mutation sur les ruines d'Alep. Désormais bourreau, le maître de la Syrie règne sur un pays déchiré, dépecé, sur lequel il roule à tombeaux ouverts.

À ses côtés, les alliés étrangers : le grand frère iranien, le cousin Hezbollah, l'oncle russe... La grande famille des alchimistes du Proche-Orient.

Plus près encore, les deux femmes de sa vie : sa mère et sa femme. Son épouse surtout, la belle Asma, fille de la grande bourgeoisie sunnite d'Homs. Veuve noire des Syriens qu'ils soient rebelles ou loyalistes. Raffinée et élégante, à peine une trace d'accent trainant dans sa grammaire oxfordienne, femme de chiffres (elle se destinait à être banquière d'affaires), elle couve son mari, ses enfants, la Syrie et fait ses emplettes sur le net auprès de l'industrie française du luxe. Le diable, au pays de Cham, s'habille aussi en Prada. Et la mort accompagne les Assad et la Syrie. Une vie en lettres de sang.


(Source : amazon)